RIGHT FOR ALL - DROIT POUR TOUS  
    Français English العربية    
 
   
 
 
 
 
 
 
•   Evènements & communiqués
Gaza: deux ans plus tard
08/07/2016

Voilà près de deux ans que l'armée israélienne a lancé l'opération bordure protectrice sur la bande de Gaza. Cette guerre, faisant plus de 2200 morts Palestiniens dont 1444 civils en l'espace de 50 jours contre 63 Israéliens dont 3 civils, avait été déclenchée officiellement en réponse au meurtre de trois jeunes israéliens. Gaza, bien qu'ayant été la « scène » de deux précédentes guerres récentes, n'en avait jamais connu d'aussi meurtrière. L'État d'Israël a, une fois de plus, violé le droit international  en s'attaquant aux civils et en leur infligeant une punition collective.

 

En plus du bilan humain catastrophique de l'opération bordure protectrice, celle-ci est aussi caractérisée par les destructions que les attaques israéliennes ont provoquées dans la bande de Gaza. En effet, des quartiers entiers ont été rasés comme ce fut le cas du quartier al Shijaia, au nord-Est de Gaza. Il s'agissait en majorité de maisons de civils. Toutefois, la seule centrale électrique de la ville,les écoles et autres bâtiments publics n'ont pas été épargnés. Les habitants sont d'abord avertis de la destruction prochaine de leur maison par le biais d'une roquette provocant une petite destruction, après quoi ils ont quelques minutes pour quitter les lieux. L'armée israélienne espère ainsi se défaire de la responsabilité de leur mort, au cas où l'un deux refusait d'évacuer les lieux, laissant derrière lui tout ce qui lui appartient. 

 

Rappelons cependant que Gaza est sous blocus depuis 2007. Les aides humanitaires n'entrent que difficilement et se pose donc le problème de la reconstruction de la ville après la fin de la guerre. Aujourd'hui, deux ans plus tard, les constructions ont à peine été entamées et plus de 180'000 habitants, soit 10% de la population de Gaza, sont toujours réfugiés dans les abris de l'ONU. La population de Gaza rencontre également de gros problèmes d'accès à l'électricité en raison de la destruction de leur seule centrale électrique. Ainsi, si les bombardements ont pris fin, les conséquences de la guerre continuent de faire souffrir la population. La situation est alarmante et exige que l'on agisse afin d'y remédier. 

 

Droit pour tous demande :

 

  • La levée du blocus de Gaza, notamment pour permettre la reconstruction de la ville
  • Le boycott de l'Etat d'Israël jusqu'à ce qu'il respecte le droit international
  • La poursuite de la mobilisation des citoyens suisses pour la justice et la paix 
 
Gaza: deux ans plus tard

Voilà près de deux ans que l'armée israélienne a lancé l'opération bordure protectrice sur la bande de Gaza. Cette guerre, faisant plus de 2200 morts Palestiniens dont 1444 civils en l'espace de 50 jours contre 63 Israéliens dont 3 civils, avait été déclenchée officiellement en réponse au meurtre de trois jeunes israéliens. Gaza, bien qu'ayant été la « scène » de deux précédentes guerres récentes, n'en avait jamais connu d'aussi meurtrière. L'État d'Israël a, une fois de plus, violé le droit international  en s'attaquant aux civils et en leur infligeant une punition collective.

 

Lire la suite   
Les conditions de vie d'un prisonnier palestinien

Mohamed Al-Qiq, 33 ans, journaliste palestinien emprisonné en Israël est en grève de faim depuis plus de deux mois. Ce cas n’est malheureusement pas une exception, et tend même à devenir une pratique courante dans les geôles israéliennes.  Pour dénoncer les nombreuses privations et injustices auxquels ils sont soumis et face à l’indifférence affichée par la communauté internationale, les prisonniers et détenus palestiniens n’ont guère le choix que de mettre leur vie en danger pour se faire entendre.

Lire la suite   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
Conception XMMX Design - Seconde Hébergement