RIGHT FOR ALL - DROIT POUR TOUS  
    Français English العربية    
 
   
 
 
 
 
 
 
•   Evènements & communiqués
Non à la signature d’un accord de politique de sécurité entre la Suisse et Israël!
23/01/2013

Près de trente organisations, associations, partis et syndicats suisses dénoncent la signature d'un accord de collaboration militaire entre la Suisse et Israël qui aura lieu demain 24 janvier au Forum économique mondial de Davos. Dans l'appel (v. ici dessous) elles expliquent que cet accord constitue une prime scandaleuse à la colonisation et aux violations du droit international par Israël.


Non à une prime scandaleuse à la colonisation et aux violations du droit international par Israël!


Le 24 janvier 2013, le président de la Confédération et chef du département de la défense Ueli Maurer se retrouvera au Forum économique mondial (WEF) de Davos avec ses deux homologues israéliens, le président Shimon Peres et le ministre de la défense Ehud Barak pour signer un « mémorandum d’intentions ».
D’après les quelques informations confirmées par le Département de la défense, l’accord porterait sur le développement de la collaboration en matière d’armement, de formation de la troupe, de sécurité de l’espace aérien, d’échanges d’informations et expériences scientifiques, y compris sur des « appareils militaires». Il y a fort à parier que ce mémorandum porte également sur l’achat par l’armée suisse de nouveaux drônes de fabrication israélienne.
  

Lire la suite
Droit Pour Tous condamne le coup d’état militaire en Egypte.
05/07/2013

Le 3 juillet 2013, nous avons tous été témoins d’un coup d’état militaire en Egypte, orchestré et organisé par le président du Conseil suprême des forces armées, le Général Abdul Fatah Khalil Al-Sissi qui avait prêté serment devant le président Morsi. Dans son allocution, le Général Al Sissi a présenté « sa feuille de route » illégitime destituant le président en place et gelant la constitution approuvée à une grande majorité par le peuple égyptien.

Lire la suite
Comité Pour la Démocratie
29/07/2013

Communiqué de presse

 

Comité Pour la Démocratie

 

L’optimisme qui a suivi le Printemps arabe et surtout le renversement de la dictature de Moubarak laissent la place à une forte amertume après l’arrêt brutal du processus démocratique entamé en Egypte.

La destitution par l’armée du président élu Mohamed Morsi, qui n’est autre qu’un coup d’Etat, est une grave atteinte aux principes démocratiques. Le président Morsi a été élu le 24 juin 2012, avec plus de 51% des voix et demeure donc le seul représentant légitime du peuple égyptien.

Les agissements de l’armée, institution n’ayant aucun pouvoir constitutionnel sont illégaux. L’armée ne peut substituer sa volonté, par la force, à celle du peuple qui s’exprime par le biais du suffrage universel. Seule la volonté populaire à travers les urnes peut destituer un président élu.

Lire la suite
Pour la Démocratie en Egypte, contre le coup d'état militaire !
17/09/2013
Pour la Démocratie en Egypte, contre le coup d'état militaire !

Communiqué de presse

 

Le 25 Janvier 2011, le peuple égyptien se révoltait contre un règne de dictature militaire marqué par la fraude et la répression pendant des décennies.

Le 3 juillet 2013, la destitution par l’armée du président élu Mohamed Morsi, qui n’est autre qu’un coup d’Etat, est une grave atteinte aux principes démocratiques. Le président Morsi a été élu le 24 juin 2012, avec plus de 51% des voix et demeure donc le seul représentant légitime du peuple égyptien.

La première expérience démocratique a débuté malgré les tentatives répétées de l’ex-régime dictatorial d’entraver cette transition à travers des problèmes économiques et sécuritaires.

 

L’armée égyptienne profita du mouvement de masse le 30 juin 2013 pour renverser cette première expérience démocratique, tout en chantant la victoire d’une nouvelle révolution, et faisant disparaître le président élu ainsi que sa famille et ses collaborateurs sans aucun jugement.

Lire la suite
Droit Pour Tous dénonce le double siège de Gaza
25/09/2013

Deux mois après la prise du pouvoir par un coup d’état, l’armée égyptienne ne cesse de rivaliser avec l’armée israélienne dans l’oppression de la population de Gaza.

Depuis juillet, l’armée égyptienne a multiplié les opérations qu’elle qualifie de « sécuritaires » contre la bande de Gaza. Les premières décisions prises par l’armée égyptienne ont visé les tunnels souterrains. Depuis la mise en place du blocus par l’armée israélienne contre la bande de Gaza, les tunnels souterrains étaient la seule échappatoire contre la catastrophe humanitaire qui menaçait la population gazaouie, soit 1.5 million de personnes. Le blocus imposé à Gaza a dévasté l'industrie agricole et le secteur de la pêche, a provoqué la fermeture de plus de la moitié des industries et des commerces de Gaza, poussant l’enclave dans une dépendance croissante vis-à-vis des tunnels souterrains. Selon de récents rapports de l'OCHA, 57% des habitants n'ont pas les moyens de s'acheter de la nourriture et 80% des familles dépendent d'une forme d'aide internationale. Moins d'un camion de marchandises par jour en moyenne est parvenu à sortir de Gaza durant la première moitié de 2013. L’armée égyptienne a accentué la détresse de la bande de Gaza en ordonnant, dès le 3 juillet, la destruction de ces tunnels, empêchant les marchandises d’atteindre l’enclave. 

Lire la suite
Mme Micheline Camly-Rey, ne participez pas à cette conférence.
07/10/2013
Mme Micheline Camly-Rey, ne participez pas à cette conférence.

Madame Micheline Calmy-Rey,

 

C’est avec une grande déception que nous apprenons votre collaboration à une conférence organisée par l’Université de Genève, aux côtés d’Ahmed Hassan El Borai, illégitime ministre égyptien de la solidarité sociale.

 

Madame Micheline Calmy-Rey, la situation en Egypte est grave et le quotidien des Egyptiens est dramatique.

Le 25 janvier 2011, le peuple égyptien se révoltait contre le règne, pendant près d’un demi-siècle, d’une dictature militaire marquée par la fraude et la répression. Le 3 juillet 2013, l’armée égyptienne a destitué le président élu Mohamed Morsi, par un coup d’Etat, portant une grave atteinte aux principes démocratiques. Le président Morsi avait été élu le 24 juin 2012, avec plus de 51% des voix et demeure donc le seul représentant légitime du peuple égyptien. L’armée a dissous le gouvernement et a nommé un pseudo gouvernement civil afin d’exécuter ses ordres ; mais elle a également suspendu la constitution votée par un scrutin démocratique, et a dissous le Parlement également élu par scrutin transparent.

Lire la suite
 Page > 1 / 5
 
Gaza: deux ans plus tard

Voilà près de deux ans que l'armée israélienne a lancé l'opération bordure protectrice sur la bande de Gaza. Cette guerre, faisant plus de 2200 morts Palestiniens dont 1444 civils en l'espace de 50 jours contre 63 Israéliens dont 3 civils, avait été déclenchée officiellement en réponse au meurtre de trois jeunes israéliens. Gaza, bien qu'ayant été la « scène » de deux précédentes guerres récentes, n'en avait jamais connu d'aussi meurtrière. L'État d'Israël a, une fois de plus, violé le droit international  en s'attaquant aux civils et en leur infligeant une punition collective.

 

Lire la suite   
Les conditions de vie d'un prisonnier palestinien

Mohamed Al-Qiq, 33 ans, journaliste palestinien emprisonné en Israël est en grève de faim depuis plus de deux mois. Ce cas n’est malheureusement pas une exception, et tend même à devenir une pratique courante dans les geôles israéliennes.  Pour dénoncer les nombreuses privations et injustices auxquels ils sont soumis et face à l’indifférence affichée par la communauté internationale, les prisonniers et détenus palestiniens n’ont guère le choix que de mettre leur vie en danger pour se faire entendre.

Lire la suite   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
Conception XMMX Design - Seconde Hébergement